Tout comprendre sur les nanosatellites

Qu’est-ce qu’un nanosatellite ?

Un nanosatellite est un satellite de petite taille, dont la masse est comprise entre 1 et 10 kg.
Ceux développés au Centre Spatial Universitaire sont des nanosatellites dits de type CubeSats :

A quoi sert un nanosatellite?

Comparé à un gros satellite commercial, un nanosatellite est un satellite de petite taille, qui permet de tester à bas coût et rapidement de nouvelles technologies dans l’espace et de collecter des données (observation environnementale…). Une fois la technologie validée dans l’espace, elle pourrait être développée pour les gros satellites, sans risque.
Comme pour les téléphones portables, la miniaturisation liée à l’évolution de la technologie va permettre de développer des applications de plus en plus performantes.

1u-rect-bd

Nanosatellites de type CubeSats 1Unité

Taille : 10cm d’arête
Masse : 1 kg
Volume : 10 Litre
Ils orbitent autour de la Terre en tournant sur eux-mêmes (non stabilisés).
Ces caractéristiques sont compatibles avec les conteneurs standards CubeSats appelés « systèmes de déploiement » qui, montés sur les lanceurs, permettent leur éjection dans l’espace.

 3u-rect-bd

Nanosatellites de type triples CubeSats 3Unités

soit l’équivalent de trois CubeSats empilés.
Ils peuvent se stabiliser pour orienter les panneaux solaires vers le soleil, observer un point du globe ou de l’espace, et diriger leurs antennes vers la station sol.

En quoi consiste un nanosatellite?

Pour faire simple

r-bd-rectUn CubeSat embarque une expérience scientifique, appelée « charge utile ».
Tout le reste du satellite qui lui permet de fonctionner est appelé « la plateforme ».

La plateforme

L’ensemble des éléments qui permettent au nanosatellite de fonctionner : la structure mécanique, l’ordinateur de bord « OBC »(le cerveau du nanosatellite), le système de production et stockage d’énergie « EPS » (panneaux solaires, batterie, carte de gestion…), un système de télécommunication (antennes, émetteur/récepteur…). Certains CubeSats, et en particulier les 3Unités, sont aussi équipés d’un contrôle d’attitude, qui permet de les orienter dans l’espace.

La charge utile, ou l’expérience

Equipement placé à l’intérieur de la plateforme, spécifique à chaque mission et qui va réaliser l’expérience (test de tolérance aux radiations, transfert de données, observation …).

La vie du nanosatellite dans l’espace

survivor-bd-rect

Survivor

L’espace est un environnement hostile. Le nanosatellite doit y survivre durant toute la durée de la mission. Après avoir subi de très fortes vibrations au décollage de la fusée, il doit aussi résister à des températures très élevées face au soleil, au très grand froid à l’ombre, aux radiations extrêmement agressives de l’espace, avec les contraintes du vide de l’espace – qui empêche les échanges thermiques par convection et qui produit des dégazages (ex : la moindre bulle prisonnière dans de la colle gonflerait et ferait éclater une cellule solaire).

dvlpmt-durable-bd-rect

Développement durable

Sa mission terminée, ou en cas de défaillance, il ne doit pas constituer un débris qui puisse endommager les autres satellites ou polluer l’espace. Il faut donc le faire redescendre vers la Terre et se consumer en rentrant dans l’atmosphère. Tous nos nanosatellites sont compatibles avec la loi L.O.S. relative aux opérations spatiales, qui garantie notamment cet aspect de développement durable.

Enjeux

Par Hubert Reeves, l’un des speakers à la Conférence spatiale inédite organisée par la Fondation Van Allen